lundi 10 novembre 2008

Tsuge Yoshiharu, Gensenkan Shujin (pt1)

Bon, je m'essaie à la "scanslation" de manga, et commence avec un classique du manga "d'auteur" japonais, le Gensenkan Shujin de Tsuge. Tsuge Yoshiharu, pillier de l revue d'avant-garde Garo dans les années soixantes, est l'un des pères du manga contemporain, notemment de son versant le plus intimiste, torturé et onirique. En français, l'excellent "Homme sans talent" est paru chez Ego comme X, en anglais, à ma connaissance seul "Neji shiki" a été traduit (un monument de surréalisme). Gensenkan shujin, de 1968, est un peu à la croisée des différents styles de Tsuge, entre récit de voyage et cauchemard, et moi je l'aime beaucoup. On commence doucement par les deux premières pages, t je mettrai le site à jour régulièrement. En attendant, allez lire les excellents articles de Béatrice Maréchal sur cet auteur ICI.

Aucun commentaire: