lundi 7 septembre 2009

Ju On- Shiroi Roujou



Un troisième épisode de la série des The Grudge (qui en comptait déjà quatre... s si, je sais compter, mais c'est un peu compliqué avec les Ju On, alors je ne vais pas développer ici...), a l'occasion de l'anniversaire de cette série horrifique, la deuxième plus connue après Ring.
Pour la première fois, Shimizu Takashi n'est plus aux commandes, mais un jeune réalisateur du nom de Miyake Ryuta prend sa place. Inconnu ? pas tout a fait... Ce dernier avait eneffet signé l'un des épisodes de l'anthologie Kaidan Shin Mimi Bukuro, où il déployait son talent et se dotait déjà d'un style tout personnel que l'on retrouve dans ce long métrage: si Shimizu se distinguait par les films de petits enfants bleus qui miaulent en se grattant les genoux, Miyake lui nous fiche les chocottes avec un personnage de grand mère tripotant un ballon de basket. Dans Kaidan Shin Mimi comme dans ce Ju On, on remarquera également que les miroirs sont les portes qui mènent au territoire infernal de ces sportives mamies spectrales (quel joli groupe nominal!).
On peut dire que Miyake ne craint pas la difficulté: en plus de réussir plutôt efficacement ses scènes d'épouvantes avec le fantôme décrit plus haut, il choisit comme première victime un personnage de livreur de gâteaux déguisé en père noël.
Hormis ces quelques particularités, ce dernier volet se plie parfaitement au cahier des charges Ju On: histoire de vengeance familiale, cheveux partout, scènes choc, et bouleversements spatio temporels.
Un épisode peu original mais tout a fait réussi, qui donne envie de voir les prochains films deMiyake.

Aucun commentaire: